Non classé

Profanations antichrétiennes au Liban

Commentaires (8)
  1. Véronique dit :

    Au temps des grands déchirements du Liban, un reportage avait insisté sur la tolérance des Druzes.
    Bien sûr, le problème est là : en regardant bien, on trouve aussi de braves gens chez les Musulmans MAIS un peu partout ce sont les bornés, les intolérants, les sataniques qui prennent de l’audace, de l’initiative, se développent (avec des fonds venus de certains royaumes), contaminent la jeunesse et terrorisent/éliminent finalement tous les Justes, Chrétiens ou autres !

  2. PHILIPPE dit :

    Tous ceux qui veulent vivre pieusement dans le Christ Jésus seront persécutés. 2 Timothée 3.12.
    Or, les musulmans ne veulent pas vivre pieusement dans le Christ Jésus et donc ne sont pas persécutés au même titre que les Chrétiens; c’est aussi simple que cela, Véronique mon amie en jésus.

  3. Melmiesse dit :

    Puisque les habitants sont unis, faut-il en conclure que les profanations viennent d’éléments étrangers, qui viennent y semer la discorde, ont-ils eux aussi envie d’un printemps arabe?

  4. Michèle dit :

    En France les auteurs de telles profanations, quand on les découvre, (c’est à dire qu’on a pris la peine de les rechercher activement..autant dire pas très souvent, sans vouloir faire de procès d’intention ) ces auteurs sont le plus souvent, bien que sans exclusive, des gothico-satanistes du genre clients du Hell Feast et autres pieux rassemblements.
    Au Liban, on doit bien se résoudre à incriminer un tout autre type de population. Mais peut-on mettre en cause uniquement l’islam ? Les musulmans ont toujours été majoritaires au Liban, et pour autant on n’avait pas à déplorer de telles pratiques il y a 20 ans, voire moins.
    Que se passe-t-il en l’homme, et pas seulement chez les musulmans ? Regardons nos sociétés tout de même! Meurtres des enfants à na ître, consommation frénétique, dictature de l’hédonisme,idolâtrie de l’argent, transgressions en tous genres ( c’est le mot!), je ne vais pas poursuivre..L’image du Créateur est abimée partout en l’homme. Partout règne la tentation de se bricoler une identité sans se soucier des lois de vie que sont les commandements de Dieu..
    Les circonstances nous incitent à regarder chez nous et en nous, avant de montrer les “autres ” du doigt. Dans la liturgie orientale, on dit, dans la belle prière qui précède la communion :”les pécheurs dont je suis le premier”…

  5. Jean-Trifoullier Petibois dit :

    @ Michèle

    Vous faîtes une erreur très communément répandue : l’islam n’est majoritaire au Liban que depuis une vingtaine d’année à peine. Même le contrecoup des croisades et les rêglements de comptes pendant des siècles n’ont pas réussis à islamiser le pays du cèdre.
    *
    Cette erreur est fréquente et l’absence de recensement entre 1932 et 1996 n’aide pas je l’avoue. Celui de 1932 donnait 52% de chrétiens et 44% de musulmans chiites et sunnites plus des druzes et d’autres communautés. Le recensement de 1996 a permit de compter les points après 15 ans de violences interconfessionnelles acharnées et d’interventions étrangères multiples et répétées.
    *
    1 – C’est l’éxode chrétien qui a commencé pendant les 15 ans de guerres civiles qui est la cause principale du “passage en tête” de la population musulmane en %age.
    2 – D’autres facteurs y ont puissament contribués particulièrement l’immigration de 500.000 palestiniens (dont une dizaine de % de la population sont chrétiens d’ailleurs) qui a largement tendue les relations dans le pays amenant ensuite à la guerre en moins de 5 ans.
    3 – Ensuite l’éxode chrétien s’est accentué fortement quand Israël a évacué le Liban sud emmenant avec lui les membres de l’ALS (armée du liban sud) armé par Tsahal et très majoritairement composé de chrétiens maronites qui ont pliés bagages avec leurs familles par crainte des represailles.
    4 – Le “recensement” de 1996 donnait 3 millions et qq d’habitants et le MAS libanais estimait le nombre de palestiniens à 350.000. Plus de 2 millions d’autres libanais vivent à l’étranger et sont très majoritairement chrétiens. La présence effective de la diaspora chrétienne au Liban ferait redevenir la population totale majoritairement chrétienne. Le fait que les chrétiens libanais de l’étranger n’envisagent pas de revenir est néanmoins significatif…
    *
    Cordialement

  6. Michèle dit :

    @Jean-Trifouiller Petitbois
    Merci pour ces précisions
    Ce qui me surprend , c’est que c’est un libanais, mon voisin en l’occurrence, devenu brésilien il y a quelques 50 ans (il en a actuellement 80, il a donc quitté le Liban depuis longtemps), qui m’a expliqué la tradition libanaise qui consistait, selon lui, à confier systématiquement à un chrétien le poste de chef du gouvernement, (cette mesure étant considérée comme une garantie de progrès) et ce en dépit du fait que la population soit majoritairement musulmane.
    Les imprécisions que vous évoquez en matière de recensement peuvent peut-être expliquer cette méprise. Habitant Sao Paulo et occasionnellement Paris, mon voisin se rend régulièrement au Liban, et compte tenu de ce que vous décrivez, il ne peut qu’être confronté dans sa conviction que les musulmans sont majoritaires dans son pays!

  7. Michèle dit :

    …conforté ( et non confronté) bien sûr!

  8. Jean Trifoullier Petibois dit :

    @ Michèle
    Oui la tradition du chef de gouvernement chrétien à duré longtemps mais je ne me rappèle plus de quand celà date. Le mandat français des années 20 peut être mais je ne suis pas formel.
    Je comprend tout àa fait le sentiment de votre ami et je trouve qu’il a bien du courage de retourner au pays maintenant à son âge.
    *
    Il pourra certainement vous parler des 2 fils de Pierre Jémayel élus présidents dans les années 80 : Bashir puis Amine. Le premier a été assassiné au bout de 10 jours, puis son frère fut élu à son tour. Dans les deux cas le suffrage a été TRES communautariste mais tout à fait validé par les observateurs étrangers. L’election d’un président maronite ne laisse pas de doutes sur les rapports de forces religieux de l’époque en 1982.
    [Je met à part la présidence du général Michel Aoun car il n’a pas été élu mais désigné et ce n’est donc pas le même cas de figure.]
    *
    Ensuite ce fut la continuation de l’agonie du Cèdre, un long chaos interminable ou tous les voisins s’en sont donnés à coeur joie : La Syrie, Israël, l’Iran. Chacun a formé sa petite armée perso (Hezbollah, ALS…). Les USA et la France sont venus sous mandat de l’ONU, Tsahal est venu chercher Yassr Arafat que les marsouins français ont exfiltrés… Pauvre Cèdre…
    *
    Pas étonnant que votre ami ne reconnaisse plus son pays car soyons francs : l’ALS est partie, l’ONU compte les points, les phalanges ont été désarmées (Dieu merci d’ailleurs…) et les maronites qui ne partent pas ne sont bons qu’à faire le tampon entre les agités du Hezbollah et les énervés de Tsahal.
    *
    En plus économiquement le Liban est au point mort et le pays est sous la menace constante d’un coup de feu entre les diverses obédiences musulmanes, les différentes armées étrangères et même les différentes factions palestiniennes (on se dit que la Jordanie a eu une excellent idée de les virer en 1970… c’est d’ailleurs leur arrivée qui est grosso modo la cause de tout ce bazar…) !!!
    *
    Je comprend votre ami : il doit avoir du mal à reconnaître ce pays que l’on appelait dans sa jeunesse “la petite Suisse de la méditerranée” (je vous promet que je ne plaisante pas !). Je comprend aussi ceux qui sont partis. Et je comprend enfin ceux qui n’y rentrent pas.
    *
    Mes amitiés à Vous
    Cordialement

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services