Non classé

Quatre évêques chinois enlevés par la police pour les contraindre à une ordination épiscopale illicite

Commentaires (2)
  1. Véronique dit :

    C’est le bras de fer, mais à Rome, on n’a que le souci : les tourments, voire les tortures sont pour les prélats chinois.

  2. Melmiesse dit :

    d’un coté un gouvernement communiste le plus fort et de l’autre des évèques enlevés par la police. Mais les chinois ont besoin de leurs prélats sinon c’est la religion qui sera éliminée, dans l’interet des fidèles n’y a-t-il pas de compromis possible en attendant la fin du communisme?

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services