Non classé

Un chrétien égyptien, emprisonné par des islamistes, est décédé à Benghazi

Commentaires (5)
  1. Jeannot dit :

    Après les attentats, les évêques chrétiens du Nigeria ont prononcé une malédiction sur les actions de terrorisme du groupe Haram Boko, qui aurait mené les attaques, et leurs partisans dans le pays.
    Beaucoup de douleurs pour les Chrétiens assassinés et leurs familles !

    La douleur et une réponse possible …
    http://www.hosfonews.com/Les-Eveques-nigerians-invoquent-la-vengeance-de-Dieu_a899.html

    “Nous servons un Dieu de la vengeance qui a juré de venger les saints.
    Il descendra de son instrument de mort dans le camp de l’ennemi.
    Nous invoquons la vengeance de Dieu sur le radical islamique Haram Boko et leurs commanditaires», a déclaré l’évêque David Oyedepo.

    «Nous décrétons que cette semaine est une semaine de la vengeance et Dieu va libérer son instrument de mort contre leur camp. Ce mois est un mois de la vengeance et nous libérons de flèches de décès humiliants sur eux.”

    ***

  2. On peut comprendre les évêques nigérians, mais leurs malédictions et leurs désirs de vengeance ne sonnent pas très chrétiens… Jésus a dit: “Aimez vos ennemis…” Mais comment peut-on aimer des terroristes qui tuent au nom de leur dieu? Il faut absolument que le Saint-Esprit nous éclaire, car nous, les pauvres hommes, nous ne savons plus quoi penser…

    1. @P.B.
      Il s’agit d’une déclaration de l’an passé. Ces évêques appartiennent à une dénomination protestante que je n’ai pas pu identifier.

  3. Jeannot dit :

    Mt 26,51. Et voici qu’un de ceux qui étaient avec Jésus, étendant la main, tira son épée, frappa le serviteur du grand prêtre, et lui coupa l’oreille.

    Mt 26,52. Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée.
    ………………………..

    http://www.directmatin.fr/monde/2013-02-26/le-nigeria-annonce-la-mort-dun-chef-de-boko-haram-404208

    La vidéo indique que Boko demande le dialogue mais cette info n’est pas sûre.

    L’armée nigériane a annoncé mardi avoir tué un commandant présumé du groupe islamiste Boko Haram et trois de ses lieutenants au cours d’un affrontement armé dans la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria.

    “Le commandant (de Boko Haram) et ses trois lieutenants ont été tués dans un échange de tirs”, a déclaré dans un communiqué de presse le porte-parole de la Joint Task Force (JTF – force conjointe armée police), le lieutenant Colonel Sagir Musa.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services