Non classé

Un galopin communiste voudrait raser le Sacré-Cœur de Montmartre !

Article précédent
Le Rouge & le Noir piraté ?
21 octobre à 16:49
Commentaires (16)
  1. Avatar vilo dit :

    pauvre gamin ! que le sacré cœur le touche comme notre Saint Paul a été touché en son temps….

    1. Avatar Jean dit :

      Personnellement, ce serait plutôt la place du colonel Fabien et le siège du parti qu’il faudrait détruire!

      1. Avatar philiberte dit :

        on ne détruit pas quelque chose qui est déjà mort!!!!

  2. Avatar gaudet dit :

    Je signale à Daniel Hamiche que j’ai essayé de cliquer sur le lien permettant en principe d’envoyer un message à ce jeune hurluberlu, et malheureusement je n’ai pas réussi.

    Quoi qu’il en soit, je vais éviter de me lancer dans une très longue analyse de l’attitude trés spéciale de ce pure produit de la gauche déjantés et libertine, pour affirmer que ses propos auraient du lui valoir un internement psychiatrique d’urgence.

    Aude là de l’expression de conceptions politiques, certaine attitude font réellement douter de la santé mentale profonde de la personne concernée, et ce sinistre et jeune voyou, en est un parfait exemple !

    1. @gaudet

      C’est pourtant facile : il suffit de cliquer sur le lien pour entrer directement sur “mail”. Sinon, voici son courriel : [email protected]

  3. Avatar Marie-Thérèse dit :

    Je suppose que depuis votre profond engagement vous avez fini par vous acheter une culotte. Mais j’aime beaucoup le commentaire de Vilo ci-dessus !

  4. Avatar Elda dit :

    (suite) …concernant la Syrie après l’énorme mobilisation mondiale de prière et de jeûne à l’initiative de Pape François. A méditer…

  5. Avatar Béatrice dit :

    Il me semble qu’il s’est inspiré de propos de Lionel Jospin, absolument identiques. J’ai oublié l’époque.

  6. Avatar Melmiesse dit :

    Lénine et les théoriciens de la révolution bolchevick considérait la commune de 1871 comme une erreur à ne pas faire car vouée à l’échec; pour eux la révolution doit être nationale et non cantonnée dans une ville. Ian Broussat est trop jeune, il n’a pas eu le temps de se former au communisme :il n’y a qu’en France que l’on prend la Commune pour une révolution et non une révolte

  7. Avatar Janine dit :

    D’accord avec Elda…Continuons de prier….

  8. Avatar Charlotte Parc dit :

    @M. Hamiche
    J’atterris sur cet article car vous l’avez mis en lien sur cet article d’aujourd’hui

    https://www.christianophobie.fr/breves/lislamiste-sid-ahmed-ghlam-visait-aussi-le-sacre-coeur-de-montmartre#.VYvyOkY72Xm

    A l’époque où celui-ci avait été publié (octobre 2013),je ne l’avais pas lu (ou vu ?).

    Je voudrais relever votre propos “Ian Brossat, malgré son jeune âge – il est né en 1980 –” ce qui en octobre 2013 lui faisait 33 ans … l’âge du Christ au moment de la fin de Son ministère terrestre… Jésus était-il trop jeune pour savoir ce qu’Il faisait ? Manquait-Il d’expérience pour cette raison ?
    Souvenez-vous de l’admonestation de Saint Paul à Timothée ” Que personne ne te méprise pour ton jeune âge, mais efforce-toi d’être un modèle pour les croyants par tes paroles, ta conduite, ton amour, ta foi et ta pureté.” 1 Tim 4,12 et Paul relève cette constatation toujours à propos de Timothée : “Depuis ton plus jeune âge, tu connais les Saintes Écritures : elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus Christ. ” (2 Tim 3,15)
    Et comme l’a écrit de façon mémorable l’un de nos plus prestigieux hommes de lettres français : “Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées La valeur n’attend point le nombre des années. (Corneille, Le Cid acte 1, scène 6).

    La jeunesse, si elle peut expliquer l’inexpérience et les fautes… de jeunesse, n’est en aucun cas une excuse et n’est pas non plus à mépriser et il ne faut pas prendre pour un freluquet imbécile et inculte l’homme qui tient de tels propos : l’opinion qu’il émet ainsi est partagée par bien plus mûrs que lui ! Ne le méprisons pas à cause de sa jeunesse. J’ai toujours considéré que les attaques ad hominem étaient contre-productives et pouvaient toujours un jour se retourner contre nous ou les nôtres.

    Prions plutôt pour lui, justement parce qu’il est encore assez jeune, et que notre notre Dieu lui donnera sans doute encore un certain temps pour réviser ses jugements et ses postions.

    Sinon, pour le fond du débat, j’y répondrais bien par le même commentaire que j’avais écrit à propos de l’article sur les propos de M. Sapir 6 mois plus tard : https://www.christianophobie.fr/breves/jacques-sapir-pret-a-dynamiter-le-sacre-coeur-de-montmartre#.VYvynUY72Xk

    “Charlotte 20 mars 2014 à 15 h 52

    C’est un peu incroyable, je ne suis pourtant pas catholique, qu’on vienne maintenant remuer des affaires anciennes de plus de 140 ans, comme de vieilles haines enfouies et remâchées, avec les relents d’un anticléricalisme qui nous ramènent à la bonne vieille époque du petit père Combes (même s’il n’a été pour rien dans la polémique du Sacré-Cœur, il exercera ses « talents » plus tard) !

    Car il faut bien le reconnaitre, en me faisant alors l’avocat du diable, que la polémique au sujet du Sacré-Cœur est aussi ancienne que le projet de construction de l’édifice lui-même et que le symbole que cette érection représentait et que cette polémique a même fait rage bien avant la réalisation du projet de construction qui fut à l’époque plus que contestée.

    On ne peut pas dire que la période allant du Vœu National des 2 beaux-frères à Poitiers en 1870 au vote de la loi d’utilité publique de l’érection du Sacré-Cœur à Montmartre en 1873 ait été un long fleuve tranquille fédérant l’assentiment de tous, ce fut même un sacré combat ! Et avec des arguments pour les opposants qui sont loin d’être tous anticléricaux pour qui n’est pas catholique, ou même catholique et veut se donner la peine de voir les choses objectivement, même s’il ne faut pas faire d’anachronisme et juger avec notre regard postmoderne des réactions à un modernisme pas toujours plus pertinent que la vision de ses opposants jugés « réactionnaires ».

    Il faut se souvenir que l’un des deux beaux-frères instigateurs de ce Vœu National, Hubert Rohault de Fleury (le peintre), a lui-même fait a posteriori le lien, contesté par M. Hamiche, de l’érection du Sacré-Cœur avec la Commune de Paris en écrivant après la cérémonie de pose de la première pierre « Oui, c’est là où la Commune a commencé, là où ont été assassinés les généraux Clément Thomas et Lecomte, que s’élèvera l’église du Sacré-Cœur ! Malgré nous, cette pensée ne pouvait nous quitter pendant la cérémonie dont on vient de lire les détails. Nous nous rappelions cette butte garnie de canons, sillonnée par des énergumènes avinés, habitée par une population qui paraissait hostile à toute idée religieuse et que la haine de l’Église semblait surtout animer. »

    Dire qu’il y a eu un acharnement, à l’époque, (Contre-projet de loi http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5471788z/f15.image et pages suivantes) contre l’érection de ce monument est tout aussi vrai. Un projet de loi a même été déposé pour y construire à la place un hospice des invalides civils !
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5471788z/f26.image

    Mais remuer tout ça, plus de 140 ans après, donne la nausée.

    Messieurs qui vous croyez très instruits et très intelligents et voulez rappeler à vos « followers » de fausses vérités, fichez la paix à ce Sacré-Cœur devenu depuis des lustres patrimoine commun de tous les Parisiens et de tous les Français, même de ceux qui se fichent comme d’une guigne du Vœu National et laissez les priants prier en paix : en quoi vous dérangent-ils ?”

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services