Vivien Hoch : « Peillon œuvre en permanence contre les racines chrétiennes de la France »


Excellent entretien accordé par Vivien Hoch, directeur du blogue Itinerarium, à Nouvelles de France. Extrait : « Vincent Peillon se proclame défenseur de la République et de la laïcité, mais personne ne peut contester ses idées sans être taxé d’“antirépublicain” ou de “prosélyte religieux”. De fait, la charte de la laïcité n’est qu’un maillon du grand programme de redressement de la France : “Le redressement de la France doit être matériel, mais aussi intellectuel et spirituel” (entretien au JDD, 2 septembre 2012). Il y a donc tout lieu d’être extrêmement inquiet. Vincent Peillon œuvre en permanence contre les traditions et les racines chrétiennes de la France, dans la lignée de ses maîtres anticléricaux du XIXe siècle. Lorsque lui-même affirme qu’il faut une “religion laïque et républicaine”, ce que j’appelle la “ligne Buisson de la laïcité”, en rapport à l’anticlérical Ferdinand Buisson, vous comprenez rapidement ce que cache cette “charte laïque” : les nouveaux commandements de la religion laïque, qui puissent produire les bases d’un catéchisme républicain, afin produire un homme nouveau, délivré de la morale chrétienne, dont le cerveau est mis à disposition des futurs programmes du Parti socialiste : le but est “la transformation socialiste et progressiste de la société toute entière” (La Révolution française n’est pas terminée, 2008). »

Lire la suite sur Itinerarium ou Nouvelles de France.

16commentaires
  1. herveLE

    11 septembre 2013 à 18 h 30 min

    ce que je ne comprends pas , c’est sa tolérance tout à fait étonnante envers l’islam, ou d’autres religions sur notre sol sauf le christianisme.
    Vraiment, j’aimerais comprendre pourquoi il n’en a qu’après le catholicisme.

    Car etre catholique aujourd’hui, c’est pas évident, c’est devoir se défendre à la fois contre des athées et contre d’autres religions… pris entre deux feux!

    Répondre
    • Loco

      11 septembre 2013 à 22 h 45 min

      Seul le christianisme peut s’opposer au pouvoir totalitaire que ce gouvernement par sa fiscalité , sa police, sa justice et le formatage des cerveaux est en train de mettre en place.

      Répondre
      • Jean-Claude

        12 septembre 2013 à 11 h 19 min

        très bien dit…

        Répondre
    • Jean Garsaud

      7 décembre 2016 à 1 h 19 min

      Avec Jesus comme compagnon.Hervé.

      Répondre
  2. gaudet

    11 septembre 2013 à 18 h 39 min

    Monsieur Peillon pourra se montrer très fort face à un christianisme national, bien affaibli. Puissamment soutenu par la justice, les règles administratives contraignantes et la police , il ne rencontrera pratiquement aucun obstacle pour couvrir d’une chape de plomb le christianisme dans la conscience des enfants et ceux ci malgré les efforts méritoires de braves parents encore fidèles à l’Eglise.

    En revanche, j’attends Peillon dans sa confrontation inévitable face à l’islam, dont les réactions et l’attitude n’ont rien à voir avec la mansuétude , la tolérance et l’esprit consensuel , dont font preuve, même à l’excès, les membres de la chrétienté française.
    La charte de la “laïcité” sera l’occasion de contempler l’islam selon son véritable visage, et je me réjouis du fait que le sinistre sieur Peillon, christianophobe de profession, rencontrera un adversaire autrement plus redoutable que nos braves curés , pleins de bonnes volontés conciliaires et oeucuméniques

    Répondre
  3. jean claude D

    12 septembre 2013 à 2 h 56 min

    ne nous y trompons pas ,c est le fascisme en marche ,il faut informer autour de vous de ces idées ,il s attaque a l esprit des enfants comme Hitler faisait ,dérriére le sourire de l homme normal arrive la répréssion

    Répondre
    • Aleth

      12 septembre 2013 à 11 h 50 min

      Exactement la même méthode comme jadis en URSS.
      Aleth.

      Répondre
  4. patrhaut

    12 septembre 2013 à 10 h 43 min

    Peillon n’est pas christianophobe. Il est cathophobe. Le gouvernement, et le président, ne sont pas christianophobes. Ils sont cathophobes. Ce n’est pas la même chose et ça n’a pas la même portée pratique quand on connaît le nombre de protestants français, et leur préférence politique, ainsi que celui des orthodoxes. De plus, que je sache, l’enseignement privé, hors juif et musulman, est à 99% l’enseignement catholique. Je signale aussi, au passage, que si les musulmans, qui se plaignaient d’être visés par la charte de la laïcité, ont vite été réconfortés, dans le même temps, Valls, à qui personne ne demandait rien et qui n’est pas à l’initiative de cette charte, répondait personellement, à des “inquiétudes” du Consistoire juif (le contraire aurait été étonnant), qu’eux, non plus, n’avaient rien à craindre de ladite charte…Dites-vous bien que c’est contre la religion catholique, les catholiques et l’enseignement catholique, que sont Peillon et compagnie.

    Répondre
  5. jpr

    12 septembre 2013 à 10 h 49 min

    “Le redressement de la France doit être matériel, mais aussi intellectuel et spirituel” (entretien du sinistre Peillon au JDD, 2 septembre 2012). Le redressement matériel est très sérieusement compromis par la politique (?) mise en place par le gouvernement (?) auquel Peillon appartient. Par contre, sur les deux autres plans, Peillon ne doit pas être déçu : Veilleurs, Sentinelles, Hommen, Antigones, Printemps français, Manif pour tous… (j’en passe, la liste serait longue) témoignent bien du redressement intellectuel et spirituel de la France. Merci, Peillon, tu es impayable !

    Répondre
  6. Jean-Marie

    12 septembre 2013 à 10 h 51 min

    Peillon, petit apparatchik socialo-communiste, nous a prévenu (in La révolution
    française n’est pas terminée): ” […] On ne pourra jamais construire un
    pays de liberté avec le Catholicisme. Il faut instaurer une nouvelle religion républicaine ! […] “.
    Braves gens et vous-vous étonnez encore ?

    Répondre
  7. Jean-Claude

    12 septembre 2013 à 11 h 17 min

    il a l’air enragé celui-là… ici au Québec, nous avons quelques specimen de ce genre et ils crient pour rien….nous croyons en Jésus le Ressucité et l’Amour… alors ces hurluberlus, nous vous les retournons chez vous…. sans rancune…

    Répondre
  8. oizel

    12 septembre 2013 à 14 h 22 min

    et après…
    la laïcité est vieille comme l’école
    notre religion comme l’a dit Sarko nous apporte un sens à notre vie.
    saint Paul précise que seule la Résurrection du Christ fait du sens
    Peillon doit se battre contre le ” si Dieu n’existe pas tout est permis”dostoïevski
    il est là le fond du problème: le sens de la vie !

    Répondre
  9. La loupe

    13 septembre 2013 à 15 h 37 min

    Si vous voulez comprendre voici un texte retrouvé dans mes archives.
    :” Quant à Vincent Peillon❋ voici ce qu’il écrivait en 2008 dans La Révolution française n’est pas terminée, Le Seuil :
    « La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un évènement méta-historique, c’est-à-dire un évènement religieux. La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi ». Je te laisse le soin d’apprécier…

    ❋Ministre de l’Education Nationale : Issu d’une famille juive par sa mère (lui-même nomme ses quatre enfants Salomé, Maya, Elie et Izaak), son père, communiste, fut banquier (directeur général de la Banque Commerciale d’Europe du Nord, 1ère banque soviétique hors d’URSS). Marié en seconde noce à la journaliste Nathalie Bensahel. Militant trotskyste à ses débuts. Soutien de Dominique Strauss-Kahn en 2011, il se rallie ensuite à François Hollande. Sioniste, il est Franc-Maçon membre du Grand Orient de France. Il prône une « république spirituelle », considérant « la Franc-Maçonnerie et la laïcité » comme « religions de la république ».
    Que pouvez-vous attendre d’un bolchevique ?

    Répondre
  10. louis

    8 octobre 2013 à 16 h 20 min

    Faut-il être si tranché, un brin manichéiste ? Ailleurs, Peillon cite Jaurès dans sa révérence au christianisme. Et le ministre ose parler de spiritualité… Certes ce n’est pas “notre” religion qu’il vend, mais ni il la combat ni il en meprise le message. Enfin me semble-t-i

    Répondre
  11. BRUNIER Jean-Marie

    10 juin 2015 à 10 h 08 min

    Le très dangereux imposteur Vincent Peillon, fils du banquier communiste Gilles Peillon et arrière petit fils d’un rabbin, “mamamouchi du Grand Orient de France” voue une haine mortelle aux catholiques et veut éradiquer le christianisme de France & cf. Vincent Peillon in “Une religion pour la République”-p 277-éditions du Seuil 2010:
    “[…] Car toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature
    même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement
    l’Eglise[…]”

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3522 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter