Bouches-du-Rhône : l’affiche provocatrice d’un festival de photographies


7 17 mai

Du 7 au 17 mai se tiendra, à Arles et aux Baux-de-Provence, la 15ème édition du Festival européen de la photo de nu. Jugez un peu de mon inculture : j’ignorais qu’il y en avait déjà eu 14… C’est un festival pour “amateurs” qui ne semble pas être couru par de grosses masses de visiteurs : « la fréquentation frise les 15 000 visiteurs », avouent les organisateurs sur la base des chiffres de fréquentation de l’édition précédente. J’ai jeté un coup d’œil sur la brochure du programme de cette année : la différence entre le nu “artistique” et le nu franchement pornographique, est décidément une question… d’éclairage. Mais ce qui a retenu toute mon attention, c’est la photo suggestive qui illustre et ce programme et les affiches du festival. Elle montre une femme apparemment nue et… crucifiée ! J’entends déjà gronder quelques lecteurs : notre blogueur voit de la christianophobie partout ! Voyez donc l’image ci-dessous. Comme, il est vrai, j’ai l’esprit de plus en plus suspicieux – ce doit être un effet de l’âge –, j’ai fait quelques recherches et il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour découvrir que l’auteur de ce cliché est un sexagénaire Allemand, né en 1953, et qui répond au nom de Klaus Kampert. Et alors me direz-vous ? Eh bien le titre de cette “œuvre” est… Crucifixion ! Si vous ne me croyez pas, c’est ici (certaines images pourront vous choquer). Encore un mésusage provocateur du plus insigne des symboles chrétiens. La morale que je tire de cette misérable affaire ? On ne devrait jamais quitter Montauban, mais on a toujours raison d’être suspicieux…

Festival europeen photo

17commentaires
  1. JO

    30 avril 2015 à 18 h 33 min

    Que Dieu ait pitié des frères Kouachi.

    Répondre
  2. Damien

    30 avril 2015 à 20 h 56 min

    Comment se faire remarquer quand on est nul? En “crucifiant” une femme! En jouant sur le blasphème pour choquer les chrétiens! Odieux!

    Répondre
  3. Katia

    1 mai 2015 à 8 h 30 min

    Cette exposition se tient à La Chapelle St Anne,autrefois ND. la Principale puis devenue aujourd’hui musée d’Art paîen.
    “Sur la façade ,2 blasons martelés lors de la Révolution” qui représentaient les armes de la France et celles de la ville.
    Au dessus de la porte dans la niche,se tenait une statue de la Vierge remplacée par un buste de Minerve lors de l’inauguration du musée.”

    Répondre
  4. Reine Tak

    1 mai 2015 à 9 h 18 min

    Quand on laisse faire tout et n’importe quoi, il ne faut pas s’étonner que le n’importe quoi soit aussi dans les chapelles.Et en plus, durant le mois de Marie.

    Répondre
  5. angel

    1 mai 2015 à 9 h 22 min

    Bjr Daniel et bon 1er mai
    N’y a t-il pas moyen de faire une pétition pour faire annuler cette odieuse affiche ???

    Répondre
  6. potima

    1 mai 2015 à 9 h 38 min

    Que vont faire tous ces plagiaires des symboles de la religion catholique si on éradique totalement celle-ci ? Ils n’auront plus de munitions lorsque l’Islam se généralisera, alors foin de la liberté d’expression ….

    Répondre
  7. Gérard P.

    1 mai 2015 à 9 h 39 min

    Merci@Katia pour cette information!
    Danc s’est même une double offence contre Notre Seigneur Jésus Christ.La chapelle en musée païen et des photos Chistianophobique.
    Une honte!

    Répondre
  8. BRUNIER

    1 mai 2015 à 10 h 19 min

    Salopards des “forces de gôches” !

    Répondre
  9. Katia

    1 mai 2015 à 12 h 39 min

    @ Gérard P,

    Vous avez raison Gérard,il s’agit d’une double offense.

    Répondre
    • Gérard P.

      1 mai 2015 à 18 h 29 min

      @Katia
      Je suis horrifier en plus par les photos vu que rare sont ceux qui savent vraiment lire une photographie,je tiens à vous signaler le satanique qu’il y a derière,comme la pornographie qui rabaisse la femme à un objet de plaisir en plus la crusifier donc le meurtre serait psycologiquement pas interdit.Alors que la femme s’est la reine de nos vies et pas une c[modéré : surveillez votre vocabulaire] à charcuter comme le laisse croire la médecine depuis la loi veil.

      Répondre
  10. tolot

    1 mai 2015 à 13 h 28 min

    Après cela ne nous étonnons pas si Dieu le Père laisse tomber sa justice sur les impies c’est d’ailleurs ce qui va leurs arriver

    Répondre
  11. zézé

    1 mai 2015 à 14 h 30 min

    Une seule chose à faire en ce mois de Marie : s’accrocher à son Chapelet et faire des rosaires, plein de rosaires, prier, prier et faire pénitence !!!!!

    Répondre
  12. Ridendo

    1 mai 2015 à 15 h 13 min

    Ce thème de femme nue crucifiée n’est pas nouveau. Je l’ai déjà vu chez certains «artistes» que je qualifierais de pornographes du XIX siècle dont je tairai le nom. La bassesse humaine doublée de sottise ne semble pas avoir de fond. Une chance qu’il y a la Rédemption.

    Répondre
  13. Muriel

    1 mai 2015 à 17 h 42 min

    On en a plus qu’assez de voir la religion catholique traînée ainsi dans la boue! Mais que fait l’Église de France pour lutter contre ce fléau? On attend des actes de sa part!
    Ce serait bien de lancer une pétition, comme le suggère angel, contre cette affiche scandaleuse.

    Répondre
  14. Maysie

    2 mai 2015 à 5 h 57 min

    Nous avons à développer une arme qui ne coûte rien au porte-monnaie : Le Rire.
    Il nous faut beaucoup d’humour, de l’humour au cube, pour traiter par la dérision cette dérisoire prétendue culture de la dérision .

    Répondre
    • Maysie

      2 mai 2015 à 6 h 02 min

      Je vois que Ridendo est déjà parmi nous.
      Or selon l’adage latin “ridendo castigat mores”
      “C’est en riant qu’on corrige les mœurs”
      Bonjour Ridendo!

      Répondre
  15. Siméon

    2 mai 2015 à 18 h 56 min

    Quelques observations :
    1) Dans le Palais de l’archevêché et la chapelle sainte Anne;
    2) L’exposition dont l’emblème est ce simulacre de crucifixion coïncide avec le centenaire du génocide arménien, lors duquel de nombreuses femmes furent réellement crucifiées;
    3) On peut remarquer qu’une des photos présente le modèle en position de croix gammée : apologie du nazisme?
    3) les initiales de l’auteur sont particulièrement parlantes : pouah!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3322 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter