Christianophobie en France : une contribution de “La Gauche m’a tuer”


Sur son blogue aussi tonique que roboratif La Gauche m’a tuer, Mike Borowski reprend ce matin, à l’intention de ses visiteurs, l’intégralité de notre synthèse pour le mois de mai des actes de christianophobie commis en France contre des lieux de culte et de dévotion chrétiens. Je l’en remercie car, évidemment, notre synthèse est faite pour être diffusée largement afin que les Français, en grand nombre, prennent conscience de ce climat christianophobe délétère qui règne dans notre pays. Il assortit cette reprise d’un commentaire qui ne manque pas d’intérêt. Suivant à la lettre le précepte un prêté pour un rendu, je reproduis ci-dessous son commentaire…

la gauche ma tuerIl a fallu cet « attentat déjoué » contre deux églises françaises pour que nos gouvernants admettent du bout des lèvres que la chrétienté existe en France… Je ne vais pas faire le couplet du « quand c’est une mosquée ou une synagogue, etc. », je ne veux pas comparer ce n’est pas mon rôle et ce n’est pas mon combat. Ce que je sais c’est que c’est la religion catholique qui a façonné ce pays. Chaque village étant construit autour d’un clocher.

Forcément lorsqu’il s’agit de la France, de sa culture, de sa religion nos élites mondialisées s’en balancent, pire elles incitent à sa destruction. Il faut tout balayer, ne plus laisser de trace de ce qui est comme un obstacle à l’avènement de cette nouvelle France rêvée, cette France sans passé, sans repère, sans roman national. Une France où règnerait l’argent, le chacun pour soi, et où surtout vivrait l’étranger. Cet être aimé, adulé, choyé. Comprenez ce qu’il représente, ce qu’il est, ce qu’il démontre est tellement supérieur à l’indigène de France. Ce dernier est raciste, beauf, homophobe, conservateur, il est le mal, il faut débarrasser ce sol anonyme de cet intrus. Visiblement c’est chose faite, puisqu’on commence par y démembrer son lieu de prière.

Chaque jour des églises sont vandalisées, brûlées, son utilisation est changée puisqu’elle devient un endroit où prient les maghrébins voulant débarrasser la France du Christ. Ce mois de mai n’a pas échappé à la règle, on dénombre ainsi du 1er au 30 mai 2015, 30 lieux de culte chrétiens touchés, sabotés ou vandalisés.

Voici la liste exhaustive venant du très bon site Observatoire de la Christianophobie […].

Ce chiffre désolant est symptomatique du devenir de la France notre pays. Je ne reviendrais pas sur les conséquences et les séquelles sociales de ces gestes fous, mais je remarque qu’hormis quelques sites de réinformations, cela n’émeut pas grand monde parmi les médias. Notre existence, et notre appartenance se meurent en silence, sans bruit, sans scandale, sans révolte, un peu comme un animal allant tout droit à l’abattoir et dans le fond ne sachant pas qu’il allait mourir. La France se désagrège, elle s’enfonce et ceux qui devraient agir laisser aller, regardant sans bouger un malade vivant ses derniers instants. Quand on n’a rien, il nous reste disait-on. Il ne nous reste plus rien et notre culture s’évapore, notre civilisation disparaît. Que dirons nos enfants, petits-enfants ? Ils nous reprocheront d’avoir laissé le vide, de ne pas avoir empêché. Ils auront raison. Continuerons-nous ainsi ? Aujourd’hui à l’heure où je rédige ces lignes, je ne ressens que pessimisme. Mais peut-être ai-je tort ?

Source : La Gauche m’a tuer (16 juin)

14commentaires
  1. Katia

    17 juin 2015 à 11 h 53 min

    Tout à fait de votre avis,Mike Borowski,mais “la Gauche m’a tuer’ mais la Droite a semé!!

    Répondre
  2. zézé

    17 juin 2015 à 14 h 09 min

    Merci ! et malheureusement vous n’êtes pas seul à ressentir tristesse et dégout pour ma part. Mais que puis-je faire dans mon coin ? j’aimerai agir car la colère m’envahit et quelque fois me submerge. Je m’aperçois que les personnes qui m’entourent de tous âges, n’ont pas l’air de réaliser de ce qui se trame. Pourtant ils ont tous de quoi s’informer autrement que par la sempiternelle télé…..
    Je prie c’est vrai, mais lorsque je vois ou je lis certains commentaires de certains de nos Evêques je reste septique quant au soutien qu’ils pourraient nous apporter lorsque nous serons complètement à leurs bottes…

    Répondre
  3. zézé

    17 juin 2015 à 14 h 10 min

    je veux dire à la botte des envahisseurs… bien évidemment.

    Répondre
  4. xrissi dervissi

    18 juin 2015 à 7 h 49 min

    MERCI POUR VOTRE ARTICLE JE VIS EN GRECE LA GAUCHE ME TUE AUSSI ET LA DROITE OUBLIE QUE CE SONT LES CHRETIENS QUI VOTENT POUR ELLE NOUS AVONS DES CEREMONIES IMPRESSIONANTS MAIS PEU DES MOTS POUR LES CHRETIENS D ORIEN ET POUR LA CHRISTIANOPHOBIE MONTANTE EN EUROPE LES CHRETIENS GRECS VIVENT DANS LA DESINFORMATION

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      18 juin 2015 à 8 h 02 min

      @xrissi dervissi

      Merci de votre commentaire, mais veillez, pour les suivants, à ne jamais les composer en capitales ! Merci.

      Répondre
    • C.B.

      18 juin 2015 à 14 h 27 min

      À l’attention de “xrissi dervissi
      18 juin 2015 à 7 h 49 min”
      Un commentaire entièrement en majuscules est extrêmement désagréable à lire: en effet, tous les mots sont des rectangles, rien n’aide l’œil à prélever les informations. Au contraire, un commentaire écrit en minuscules (avec par ci, par là quelques majuscules de manière limitée et de préférence fonctionnelle) donne des points d’appui que sont les “hampes” (parties de lettres qui dépassent vers le haut, comme dans les lettres b, d, f, h, k, l, t) ou les “jambages” (g, j, p, q, y) ainsi que les accents.
      S’il vous plaît, si vous voulez être lu, et pas seulement pousser un “coup de gueule”, prenez le temps de vérifier que la touche fixe-majuscule de votre clavier est d”éverrouillée.

      Répondre
      • xrissi dervissi

        19 juin 2015 à 8 h 45 min

        merci de votre remarque vous avez raison

        Répondre
      • Charlotte Parc

        25 juin 2015 à 16 h 43 min

        @C.B.
        Vous avez raison.
        De surcroit, sur tous les blogues et forums, écrire en majuscules, par CONVENTION, équivaut à crier dans la vie réelle, ce qui n’est pas très courtois…
        Mais il faut ici tolérer des mots ou des passages en CAPITALES car c’est le seul moyen sur ce blogue de souligner des mots ou des membres de phrases, puisque n’existent ici ni les italiques, ni le souligné, ni le surligné, ni le gras pour les mettre en valeur.
        Mais pas TOUT le message.

        Répondre
  5. Elisabeth

    18 juin 2015 à 10 h 27 min

    chaque village contient un clocher…Ou est le village? On ne voit plus que des centres commerciaux qui se répandent comme une lepre dans nos paysages. Ils sont aujourd´hui les lieux de vie de la population. Cela a commencé aux USA, et s´est installé en Union Européenne depuis le Marché Unique. Vive la civilisation marchande!!!

    Répondre
  6. Gérard P.

    18 juin 2015 à 11 h 44 min

    Ni la droite ni la gauche ont une solution valable et digne d’éloge!
    Ceci n’est pas l’appel du 18 juin du Général DE GAULE mais beaucoup plus important!
    La solution s’est Jésus et rien d’autre!

    Répondre
  7. Olivia

    18 juin 2015 à 13 h 53 min

    Tout est dit – tout est vrai, hélas !
    A propos, personne ne parle de l’incendie qui a ravagé l’église de Nantes, avant hier… Toute la toiture s’est écroulée. Lors du reportage il a été dit que “l’enquête devrait déterminer les causes”… Depuis on n’en parle plus, bien évidemment…

    Répondre
  8. Gilberte

    18 juin 2015 à 20 h 14 min

    Toutes les civilisations finissent par mourir souvent submergées par des envahisseurs: la Grèce antique, l’Empire romain, les Incas, la France disparaîtra de la même façon, mais Jésus Christ ne laissera pas mourir son église qui s’épanouira en Asie ou en Amérique du Sud ou ailleurs, dans les nations qui le méritent

    Répondre
    • Charlotte Parc

      25 juin 2015 à 17 h 00 min

      @Gilberte
      Qui “mérite” Jésus-Christ ?
      PERSONNE !
      De quelque continent qu’il soit ou à quelque époque qu’il ait vécu.

      Mais il y a des personnes qui acceptent la grâce et l’amour qu’Il nous offre, d’autres qui les rejettent et d’autres encore qui n’ont jamais entendu parlé de Lui, réellement, qui n’ont jamais vu ni entendu témoigner de vrais chrétiens.

      Prions notre Maître d’envoyer des ouvriers dans sa moisson auprès comme au loin ( Matt 9,38), et ne croyons pas que qui que ce soit puisse mériter la grâce de Dieu. Et même notre foi n’est que pure grâce ( 1 Tim 1,13-15 selon l’expérience même de Saint Paul)

      Répondre
  9. Gérard P.

    18 juin 2015 à 20 h 26 min

    L’église de Nante, un ferblantier avait sûremment oublier l’extincteur par exès de cèle peut être etait-il musulman??? Vu que le bois sec s’enflame facilement? Ce n’est certe pas demain qu’elle sera réparée!
    Le feux dans les églises catholiques celà arrive souvent!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3232 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter