Mensuel

Livre: le général australien qui sauva 80 000 Assyriens

Étiquettes CP4
23 juin à 14:54
Commentaires (1)
  1. Avatar Charlotte Parc dit :

    Bonjour M. Hamiche !
    Tout d’abord, merci pour la découverte de ce livre qui, je l’espère, aura une traduction française dans un délai raisonnable.
    Je vous signale que l’ouvrage “Our Smallest Ally” (Anglais) de William Ainger Wigram est disponible en retirage ici https://www.amazon.fr/Smallest-Ally-William-Ainger-Wigram/dp/0982712413

    Pour corrections
    – Si je comprends bien la quatrième de couverture trouvée sur internet, il s’agit effectivement de 60 à 80 000 Assyriens comme indiqué dans le chapô de votre article et non pas de 800 000 comme écrit à la 12ème ligne du 3ème paragraphe.
    – ANZAC (note 2) n’est pas un anagramme -(Marie et aimer sont des anagrammes, amanite et amiante aussi, etc,) ANZAC est un sigle (comme SNCF, alors que sida est un acronyme -càd un sigle prononçable directement comme un mot ordinaire )

    Pour 1/2 ligne complémentaire :
    – il me semble qu’il faudrait préciser que le Gallipoli dont il est question ici n’est pas le Gallipoli des Pouilles italiennes qui a gardé jusqu’à aujourd’hui ce même nom , mais du Gallipoli turc (appelé aujourd’hui Gelibolu en turc) situé au bord du détroit des Dardanelles de sinistre mémoire et où les Australiens et Néo-Zélandais ont payé en 1915 un très lourd tribut, eu égard au nombre de leurs soldats . A tel point qu’une baie du sud-ouest de la presqu’ile de Gallipoli/Gelibolu (côté mer Egée donc) s’appelle Baie ANZAC et elle est surplombée par plusieurs cimetières militaires australiens et néo-zélandais.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services